[ ACTUS ]

[INFORMATIONS IMPORTANTES]

L’ouverture 2021 du Parc des Oiseaux, initialement prévue le 03 avril, est reportée au vu de la situation sanitaire.

Nous vous tiendrons informé dès que nous aurons connaissance d’une nouvelle date d’ouverture du Parc !

2 nouveautés seront à ne pas manquer…L’Effet papillon et Missions 2070 ouvriront au mois de juin.

De nouvelles expériences sont d’ores et déjà disponibles : Soigneur d’un jour, Graine de Soigneur, Naturaliste d’un jour, la visite guidée du Parc, etc… Des idées cadeaux originales !

Prenez soin de vous !

 

Partager
Retour aux offres

Maison d’Izieu, Mémorial des enfants juifs exterminés

La Maison d’Izieu propose des visites de la maison accompagnées par les médiateurs, la découverte de l’histoire de la Shoah en France durant la Seconde Guerre mondiale et l’exposition temporaire dédiée à la première journée du souvenir du 7 avril 1946.

La Maison d’Izieu propose toute l’année des visites accompagnées de la maison par un médiateur, des ateliers-visite pour les enfants lors des vacances scolaires, la visite libre de l’exposition permanente enrichit de nouveaux contenus historique grâce au travail de son Centre de documentation et de recherche ainsi qu’une programmation culturelle permettant d’accueillir des artistes, auteurs et des débats-citoyens. La Maison d’Izieu vous invite à découvrir son exposition permanente sur l’histoire de la Shoah en France durant la Seconde guerre mondiale, la justice internationale et la construction de la mémoire.
À l’aide des nouvelles tables interactives, partez sur les traces du parcours des familles et des enfants de la colonie d’Izieu, des crimes contre l’humanité et visionnez des extraits du procès K. Barbie qui s’est tenu en 1987 et qui ancre définitivement la rafle d’Izieu dans le paysage mémoriel français.

L’ EXPOSITION TEMPORAIRE D’AVRIL à SEPTEMBRE 2021
Découvrez l’exposition temporaire dédiée à la première journée du souvenir du 7 avril 1946 à Izieu et Brégnier-Cordon en mémoire des 44 enfants et 7 adultes raflés le 6 avril 1944. Cette double-cérémonie rassembla plus de 3000 personnes et est le témoin d’un véritable élan de générosité sur l’ensemble de la région et au-délà. 75 ans après, le mémorial rend hommage à toutes les personnes qui se sont mobilisées à l’époque de la colonie et après la rafle pour que la mémoire soit préservée et que la Maison d’Izieu devienne ce qu’elle est aujourd’hui : un lieu d’histoire, de mémoire, d’éducation, de vie et de lutte contre toutes les formes de discriminations.

VISITER LA MAISON ACCOMPAGNÉ PAR UN MÉDIATEUR
La maison est le lieu où vécurent les enfants et leurs éducateurs. Plutôt qu’une reconstitution, la muséographie privilégie une évocation de l’atmosphère de l’époque de la colonie et de leur présence disparue. La maison esquisse ainsi le quotidien de la vie de la colonie à travers les lettres, les dessins et le portrait des enfants.
Durée : 50 minutes de visite accompagné par un médiateur, sur réservation uniquement.
Conseillé à partir de 13 ans.

VISITER LIBREMENT L’EXPOSITION PERMANENTE
Débutant en 1940, l’exposition permanente présente au travers de nombreux documents d’archives et d’applications numériques l’histoire de la Shoah en France durant la Seconde Guerre mondiale, la naissance d’une justice internationale et son fonctionnement jusqu’à nos jours ainsi que la construction d’une mémoire des crimes contre l’humanité. Un espace dédié à la justice internationale, au rôle des procès notamment celui du Procès K. Barbie vous permet de découvrir de nombreux extraits vidéos.

UN LIEU D’HISTOIRE ET DE MÉMOIRE NATIONAL
La Maison d’Izieu, ouverte par Sabine et Miron Zlatin, accueille de mai 1943 à avril 1944 plus d’une centaine d’enfants juifs pour les soustraire aux persécutions antisémites. Au matin du 6 avril 1944, les 44 enfants et 7 éducateurs qui s’y trouvent sont raflés et déportés sur ordre de K. Barbie, un des responsables de la Gestapo de Lyon. À l’exception de deux adolescents et de Miron Zlatin fusillés à Reval (aujourd’hui Tallinn) en Estonie, le groupe est déporté à Auschwitz. Seule une adulte en revient, Léa Feldblum, tous les autres sont gazés dès leur arrivée.
Traqué et ramené en France par Beate et Serge Klarsfeld aidés de Fortunée Benguigui et Ita-Rosa Halaunbrenner, mères d’enfants raflés à Izieu, K. Barbie est présenté devant la justice française. Avec la mobilisation de nombreux témoins, il est jugé et condamné à Lyon en 1987 pour crime contre l’humanité.

Le « Musée-Mémorial des enfants d’Izieu » est inauguré le 24 avril 1994 par le Président François Mitterrand. En 2015, la Maison d’Izieu voit la création du bâtiment Sabine et Miron Zlatin, la refonte de son exposition permanente et le développement de nouveaux dispositifs numériques. Il est inauguré le 6 avril 2015 par le Président François Hollande. Au-delà d’un lieu de mémoire de la Shoah, la Maison d’Izieu entend contribuer à la défense de la dignité, des droits et de la justice, et à la lutte contre toutes les formes d’intolérance et de racisme.

  • Accès Internet Wifi
  • Ascenseur
  • Parking

Visite accompagnée de la maison par un médiateur + visite libre de l’exposition permanente
Normal : 10 euros
Réduit* : 8 euros
Gratuit : – 10 ans

Visite libre de l’exposition permanente :
Normal : 7 euros
Réduit* : 5 euros
Gratuit : – 10 ans

*Tarif réduit : 10-18 ans, étudiants, adhérents, carte famille nombreuse, personnes en situation de handicap, demandeurs d’emplois, sociétaires du Crédit Agricole, Carte loisirs ANCAVSC, carte avantage hébergeurs Gite de France 01, Sur présentation d’un billet du Musée de la résistance et de la déportation de Nantua.

Envoyer un mail à "Maison d'Izieu, Mémorial des enfants juifs exterminés"

Accès

Utilisez vos 2 doigts pour déplacer la carte

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez toutes les offres et les actualités en avant première.